Actualité Film

Larry Flynt, défenseur de la liberté d’expression et sexuelle

Ce mercredi 10 février, Larry Flynt est décédé à l’âge de 78 ans. Cet éditeur américain faisait polémique dans les années 70. Le film Larry Flynt retrace ces années-là.

Aux Etats-Unis, dans les années 70, la liberté sexuelle n’était pas encore dans les mœurs. La religion prenait une place importante dans les débats de la société américaine. C’est en sortant son magazine pornographique Hustler que Larry Flynt a créé son nom. Bien que son concurrent Playboy existait déjà, le culot et l’immoralité émanant des pages marquèrent les esprits. Les dessins humoristiques portant sur des sujets tels que l’avortement ou la pédophilie conduiront de nombreux conservateurs à porter plainte contre le magazine. Larry Flynt défendra de nombreuses années son projet devant la justice en évoquant la liberté de parole que le premier amendement de la Constitution des Etats-Unis autorise. L’éditeur disait que ceux qui ne voulaient pas lire son magazine n’ont tout simplement pas besoin de l’acheter. Mais son audace et son ingéniosité grandiront toujours et Larry Flynt deviendra une cible à éliminer.

The people vs. Larry Flynt

Le film autobiographique Larry Flynt, de son nom original The people vs. Larry Flynt, a été réalisé par Milos Forman en 1996. Le couple phare, Larry Flynt et sa quatrième épouse Althea Leasure Flynt, est joué par Woody Harrelson et Courtney Love, dans une ambiance musicale douce et pétillante, par Thomas Newman. C’est donc deux heures et neuf minutes de plaisir, de quoi bien occuper une soirée.

On y voit bien les difficultés que Larry a parcouru dues à son magazine mais aussi l’amour passionnel et libertin qu’il avait avec Althea. Althea étant une femme avec du caractère et féministe dans sa façon de penser. Elle était une des modèles dans certains numéros du Hustler. Très critiqués, ils aimaient jouer de leurs images devant les caméras des journalistes. Intemporel, ce film a reçu plusieurs récompenses comme “l’Ours d’or” du Festival de Berlin en 1997 et le prix spécial “NBR Freedom of Expression du National Board of Review” en 1996. Comme le sujet touche la sexualité, certaines images peuvent choquer la vue des plus jeunes. Il est déconseillé aux moins de 12 ans.

Si vous voulez voir un film qui parle liberté d’expression et liberté sexuelle alors foncez sans plus tarder !

Portez-vous bien !

Agathe

0 comments on “Larry Flynt, défenseur de la liberté d’expression et sexuelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :