Paru en février 2020, ce roman graphique haut en couleur, écrit par l’illustrateur et dessinateur espagnol Guillem March, nous met une belle claque de relativisme. 

Une lecture à reculons

Karmen en majuscule, juste en dessous, une femme aux cheveux roses vêtue d’une combinaison noire imprimée d’un squelette. Tout cela sur un fond rouge vif. Sa couleur et son titre court, mais tout de même accrocheur, nous attire et nous donne forcément envie d’en savoir plus. En le retournant, c’est avec surprise que nous découvrons trois planches qui remplacent le traditionnel résumé de la quatrième de couverture. Nous vous avouons que nous sommes restés assez dubitatifs devant ces trois images, car elles nous donnent aucune information sur le livre que nous tenons. Toutefois, on dit souvent qu’une image vaut bien plus que mille mots. Notre curiosité surplombe le doute et c’est donc avec plaisir que nous entrons dans l’univers de Guillem March. 

Une aventure hors du commun

L’histoire se déroule à Palma de Majorque, un choix de coeur, car il s’agit de la ville natale de l’auteur. Catalina et Xisco, se connaissent depuis leur plus tendre enfance. Une amitié en apparence forte et solide, car elle a perduré durant toutes ces années malgré leurs caractères différents. Xisco est un homme extraverti, drôle et sociable. Tout l’inverse de la jeune Catalina qui est une fille timide et fragile. 

Xisco enchaîne les relations, mais elles n’aboutissent jamais à quelque chose de sérieux, tandis que Catalina n’a jamais connu l’amour. Pour tout vous dire, cette dernière est secrètement amoureuse de son meilleur ami. 

Toutefois, depuis quelque temps, le jeune homme s’est éloigné de son amie sans aucunes raisons apparentes. La relation toxique qu’il entretient malgré lui avec sa compagne du moment, a l’air d’y être pour quelque chose. S’en suivra alors un évènement tragique qui chamboulera le destin d’un de ces personnages. 

C’est à ce moment précis que Karmen fait son apparition. Une femme pleine de vie, souriante et taquine. Durant toute cette histoire, elle occupera le rôle du véritable guide spirituel. Durant l’entièreté de ce roman graphique, nous accompagnons les personnages dans leurs épopées. On débute par la colère, puis ensuite le déni en passant par la douleur voire la dépression pour finir par l’acceptation. Karmen est présente à toutes ces étapes, à vrai dire, c’est elle-même qui les déclenche. Un voyage spirituel qui a pour seul but la renaissance. Le nouveau départ. Durant ce voyage, certains protagonistes seront confrontés à leurs erreurs, leurs défauts, leurs traumatismes afin qu’ils puissent les confronter, les accepter et les guérir.

 Un travail d’introspection qui nous fait réaliser, à nous lecteur, que nous sommes bien trop durs avec nous-mêmes. Nous avons tendance à croire dur comme fer que nos erreurs du passé, nos traumas justifient la vie que nous menons aujourd’hui, que c’est le Karma. 

Le mot de la fin

Avec un graphisme puissant et sensuel assorti d’un gros travail de mise en couleurs, March traite le sujet sensible du suicide, de la culpabilité & de la mort dans un mélange de délicatesse et d’humour bien décalé. Un détail que nous tenons également à souligner, car nous l’avons particulièrement apprécié : la nudité omniprésente, mais qui ne tombe cependant pas dans la sexualisation. Cela apporte une telle légèreté qu’on oublie totalement que le personnage est nu durant quasi la totalité de la bande-dessinée.

Karmen est donc une immense surprise. Nous ne nous attendions pas à un tel voyage. La complexité et la dureté des sujets traités nous secouent et nous remettent les idées en place. Ce roman graphique est une véritable leçon de vie. 

0 comments on “KARMEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :