Actualité

SOS ÉTUDIANTS DÉLAISSÉS

La crise sanitaire qui s’abat sur notre pays depuis janvier 2020, a eu un énorme (pour ne pas dire colossale) impact sur notre quotidien. Télétravail et cours à distance est une nouveauté qui s’insère dans notre mode vie. Mais quand est-il des étudiants ? 

Des cris silencieux

La précarité des étudiants et la santé mentale de ces derniers ne sont pas des nouveautés. Le 8 novembre 2019 à Lyon, un jeune homme nommé Anas K., s’était immolé devant un établissement du CROUS pour protester à l’époque contre la précarité étudiante. Brûlé au troisième degré sur 75 % du corps, il se trouve toujours dans un centre de rééducation.

En plus de la précarité, le burn-out et la dépression, sont malheureusement un des plus grands risques que peuvent rencontrer les étudiants durant leur cursus. Toutefois, depuis le premier confinement qui a eu lieu en mars dernier, non seulement ces risques se sont intensifiés mais en plus le décrochage scolaire s’ajoute à cette liste. Pour cause, les établissement fermés depuis quelques mois, condamnant les étudiants à suivre les cours depuis chez eux. 

Soulevant ainsi d’autres problématiques que rencontrent les élèves : 

  • l’inégalité à l’accès aux outils informatiques et/ou à une connexion internet convenable
  • Pas tous les étudiants bénéficient d’un espace propre à eux et propice au travail 

Comme un problème ne vient jamais seul, s’ajoutent à ces deux problématiques la solitude, l’incertitude, l’anxiété et enfin, la dépression qui peut malheureusement conduire dans certain cas au suicide.

Pendant le premier confinement, près de 31% des étudiants ont présenté des signes de détresse psychologique, selon une récente étude de l’Observatoire de la vie étudiante (OVE). Les étudiants étrangers et en difficulté financière sont apparus particulièrement fragiles. Toujours selon l’OVE, les pensées suicidaires ont doublés et les étudiants souffrant de dépression ont été multipliés par 2,5. Environ 75% des étudiants présentant une vulnérabilité psychiatrique ont entre 16 et 25 ans. Un jeune sur six a arrêté ses études et 30 %. Enfin, samedi 9 janvier dernier, un étudiant s’est jeté du cinquième étage de sa résidence universitaire. Un acte, qui n’est malheureusement pas isolé.

La situation financière des étudiants est elle aussi impacté. Conséquence de la crise sanitaire, beaucoup d’entre eux n’ont pas trouvé de job d’été, se retrouvant donc deux mois sans ressources. D’autres, ont du augmenté leurs heures de travail, sacrifiant quelques cours au passage afin de pouvoir vivre correctement. Enfin, il y aussi ceux qui ne peuvent pas travailler, qui vivent seuls et qui n’ont que la bourse pour vivre. Parmi eux, beaucoup ont dû faire l’impasse sur un repas dans le but d’économiser au maximum.

Sonnette d’alarme tirée, où sont les actions ? 

Malgré les nombreuses interpellations via les réseaux sociaux ainsi que les centaines d’articles aux sujets des étudiants, le Gouvernement reste toujours extrêmement flou pour ne pas dire silencieux. Le premier ministre Jean Castex a annoncé en octobre 2020 une aide de solidarité de 150 euros versée par le CROUS. Une aide, certes, mais qui n’aura absolument pas sorti la tête des étudiants de l’eau. Après cette annonce, silence radio.

Toutefois, le Gouvernement n’est pas le seul coupable. Les établissent scolaires ne sont pas à laisser pour compte. En effet, beaucoup d’étudiants se plaignent de professeurs absolument pas compréhensifs et d’une charge de travail encore plus intense que la normale. Comme nous l’avons mentionné plus tôt dans cet article, pas tous les étudiants ont la possibilité de suivre les cours et de travailler correctement. Un manque de solidarité qui ne fait que creuser le fossé déjà profond entre étudiants et corps enseignant. 

L’inquiétude est encore plus forte car en pleine période de partiels, beaucoup d’étudiants se questionnent sur la réussite de ces derniers. 

0 comments on “SOS ÉTUDIANTS DÉLAISSÉS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :