Actualité Séries

« Wild Wild Country » : la secte venue immigrer aux Etats-Unis

La série documentaire « Wild Wild Country », disponible sur Netflix, nous plonge au coeur d’une des sectes défrayant la chronique américaine dans les années 80. Images d’archives et témoignages nous font découvrir leur ville installée dans l’Etat de l’Oregon, Rajneeshpuram.

Wild Wild Country, Chapman et Maclain Way, 2018 - Site en chantier

Vous habitez durant des années dans un petit village paisible de 46 habitants et un beau matin vous voyez arriver des milliers de personnes habillées en rouge et orange. Comment réagissez-vous ? C’est ce qui est arrivé aux habitants de Antelope en 1981, quand les disciples du gourou indien Bhagwan Shree Rajneesh sont venus s’installer dans le ranch et ses 25 000 hectares.

Dans les années 60, le gourou Bhagwan Shree Rajneesh devient célèbre en Inde. Ses idées sur la paix, la diversité, la liberté sexuelle, conquirent les Occidentaux venus le rejoindre dans son ashram à Pune. Tous vivent et subviennent à leur besoin en communauté. Bien que les vidéos d’archives de leurs séances de méditation montrent des cris, des pleurs et des bagarres en étant sans vêtement, afin d’évacuer les émotions négatives. Les anciens participants de cette secte décrivent ce lieu spirituel comme un hameau de paix et de joie constant. De nouvelles personnes arrivent tous les jours et l’endroit se fait de plus en plus petit. Suite aux nouveaux arrivants, Ma Anand Sheela, secrétaire et porte-parole de Bhagwan, décide que l’Amérique est un pays prometteur de par sa Constitution et le ranch d’Antelope peut accueillir plus de personnes.

Le combat judiciaire entre les habitants d’Antelope et les hippies de Rajneeshpuram commence. Ma Anand Sheela, fait de la secte un modèle capitaliste et rachète toutes les terres du village pour les accoler à leur ville qu’ils ont bâti de leurs propres mains. Les antagonistes, quant à eux, essayent de voir comment les faire partir grâce à la Constitution. Une lutte qui aura durée cinq ans se concluant par la plus grande attaque bioterroriste des Etats-Unis et la plus importante fraude à l’immigration.

Une réalisation sensationnelle

Les producteurs et réalisateurs sont Jay et Mark Duplass. Les deux frères produisent pour la première fois une série documentaire et nous pouvons dire qu’elle est très bien réussie. La saison comporte 6 parties d’environ une heure chacune. Ils se sont aidés d’une base d’archives de 300 heures. Des images et vidéos en couleur du côté des antagonistes mais aussi du point de vue des protagonistes, la presse étant bien venue pour faire des conférences au sein de Rajneeshpuram. Les frères Duplass ont également interviewé des anciens pratiquants de la secte, des habitants d’Antelope et des représentants de l’Etat qui ont participé à l’investigation judiciaire. Ma Anand Sheela a été retrouvée et interrogée en Suisse. Elle explique ce que cela faisait d’être la femme la plus proche de Bhagwan à l’époque mais aussi la dépendance qu’elle avait envers lui.

Une histoire que beaucoup méconnaissent mais si passionnante à découvrir et regarder !

Portez-vous bien !

Agathe

0 comments on “« Wild Wild Country » : la secte venue immigrer aux Etats-Unis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :