Actualité

On va sans sortir : soirée en couvre-feu

À 21h, il n’y aura plus un chat. L’air glacial est remplacé par l’extinction des feux. Autour de quelques verres, nous profitons de cette dernière soirée. Les heures passent et les aiguilles nous rapprochent de plus en plus vers la sortie. Bref, une soirée dans laquelle le temps est compté.

18h

Vendredi soir, le couvre-feu s’applique à minuit. Après une journée de cours, un verre avec un ami de longue date s’impose. Prévu depuis longtemps, ce petit coup d’alcool pourra sans doute faire oublier les difficultés sanitaires au moins pendant un moment. Sacoche-banane tenue au torse et casquette vissée sur la tête, les écouteurs passent l’album « OK Computer » de Radiohead. Inutile de dire que le masque est évidemment scotché sur la bouche. « Adolphe » de Benjamin Constant dans la poche gauche servira à s’aventurer au plus loin de la réalité. Le train qui s’approche de la gare marque le début de cette dernière aventure parisienne, avant une longue période de nuits silencieuses. À Paris Saint-Lazare, les gens sont prêts à bondir du train, pour profiter des derniers instants nocturnes. Les pas s’accélèrent et les directions s’emmêlent. Le train de la ligne 14 emmène les fêtards à Châtelet, bien décidés à se prendre un ultime coup dans le nez.

19h

Il y a beaucoup de foule à Châtelet-les-Halles. Certains gars assez problématiques tentent de manière vicieuse et bête de séduire des jeunes-femmes. Ces dernières ne se privent d’ailleurs pas de leur répondre « Dégagez ». Efficace et bien mérité. Les jeune-hommes éclatent de rire et leurs railleries s’entendent dans tout le hall. En allant un peu plus loin, l’ami de longue date s’approche. La question sur la façon de se dire bonjour s’impose. Coude ? Signe de la main ? C’est insupportable. Impossible de ne pas se prendre dans les bras. Sur la place de la fontaine en pleine nuit noire, entourée par les fast-foods, les magasins de streetwear ou des friperies aux milles et unes baskets, un bar accepte les derniers arrivants. Les discussions s’envolent, du travail aux peines de cœur, en passant par les vieilles anecdotes de lycée. Les mojitos n’arrangent pas le tout. La copine du vieil ami rejoindra ce petit rendez-vous sympathique à 21h30. Pour l’instant, c’est l’attente.

20h

L’heure de la sortie des bars sonne. La faim ronge l’estomac. La terre promise est juste en face : « McDonald’s ». Les convictions sur la viande animale ou le gâchis alimentaire sont définitivement mises de côté. À la place, c’est un double cheese, une grande potatoes et un Ice-Tea froidement sucré en guise de repas. Les sujets sentimentaux sont remis sur la table. Quelques promesses d’amour et d’amitié remplissent la conversation. Après avoir englouti ce mets horriblement bien garni, une marche dans les rues animées de Châtelet permet de digérer. Certes un peu soûls, cela n’empêche pas que cette soirée se passe sans drames. Des photos et des vidéos sont prises pour immortaliser ce bonheur intense. Même des paroles échangées avec des sans-abris resteront des moments uniques.

21h

La fille nous rejoint enfin. L’ami fait les présentations. Ses yeux se mettent à briller à l’apparition de sa Dulcinée. Comme liés par l’esprit, les deux tourtereaux complètent leurs phrases et entrent dans des fous rires incompréhensibles. Tout ça est beau. Assis sur les pavés de la fontaine, du rap français sort des enceintes et illumine ce rassemblement de la jeunesse. Il est temps des les quitter pour parvenir à avoir le prochain train. Ils restent là à succomber à la beauté du cadre. Le couvre-feu détruira les moments chaleureux, les soirées dansantes ou les retrouvailles.

Les sorties de nuits qui constituaient de véritables poncifs de génération, apparaîtront désormais comme une indéniable privation.

Copyright Chris Powa

0 comments on “On va sans sortir : soirée en couvre-feu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :