L’amitié

Un lien fort qui nous lie avec une personne, parfois pour le meilleur mais aussi pour le pire.

Nous assimilons souvent les relations catastrophiques et destructrices aux relations amoureuses. Cependant, l’amitié peut avoir la même emprise sur une personne. Elle peut également être aussi toxique, malsaine et imprévisible que l’amour.

En 22 ans de vie, je n’ai vécu aucune déception amoureuse mais j’ai enchainé les déceptions amicales. Alors oui, je peux vous dire que cela fragilise énormément une personne.

 C’est très récemment que j’ai compris que cela faisait partie de la jeunesse, de notre construction et que quasiment toutes nos amitiés sont éphémères à cette période. 

Pourquoi devons-nous systématiquement passer par des désillusions qui nous brisent le cœur pour nous construire ?

Les amitiés abusives où l’on vous pompe votre énergie, votre argent, votre patience. Les amitiés toxiques où l’on vous fait culpabiliser pour un oui ou pour un non, où l’on vous manipule, où l’on vous empêche de partir alors que vous savez pertinemment que cette personne n’est pas bonne pour vous. Les amitiés qui s’arrêtent du jour au lendemain, sans raisons ni explications et qui ne vous laisse rien à part un vide énorme pendant de longues années. Parlons également des groupes d’ami.e.s dans lesquels vous êtes mis à l’écart et / ou raillé. Les groupes d’ami.e.s dans lesquels on ne vous écoute pas et où vous ne comptez pas.

C’est fatigant. Fatigant de vivre et revivre cela années après années. J’en viens même à me demander si le souci ne venait pas de moi, si ce n’était pas moi la mauvaise personne à retirer de la vie des gens.

Tout cela a énormément joué sur mon rapport à l’autre : je me suis renfermée sur moi-même, je suis devenue encore plus timide que je ne l’étais déjà, j’ai commencé à avoir peur de parler en public et, évidemment, à me méfier de chaque nouvelle amitié, me faisant passer parfois à côté de très belles personnes. Arriver à un certain âge, toutes ces choses citées précédemment m’ont empêchés d’avancer et de saisir les opportunités qui s’offraient à moi.

C’est terriblement difficile de se déconstruire, de rouvrir les barrières qu’on s’était mises tout en gardant en tête qu’on n’est pas à l’abris d’être à nouveau déçu. J’ai mis énormément de temps à savoir comment faire, comment intégrer deux choses contradictoires dans ma tête.

On ne parle pas assez de l’impact et des dégâts psychologiques que peut avoir une déception amicale sur notre personne. On parle énormément des dépressions liées aux ruptures amoureuses, chose à ne pas négliger mais il est également important d’avertir, ou du moins, prévenir les plus jeunes sur ces cas de figures. Cela n’a pas été fait avec moi. Si seulement une personne m’avait dit de ne pas tout donner d’un coup, de ne pas tout accepter au nom de l’amitié, je suis quasiment sûre que je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui. Alors, j’en parle autour de moi. Je leur dis de faire attention aux ami.e.s tout comme je leur dirais de faire attention aux amours.

Protégeons nos cœurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s