Vacances démasquées

Je suis partie quelques jours dans le sud, à Soulac-sur-Mer, et ce que j’ai pu  y constater est quelque peu alarmant. 

Sur la route des vacances, lors des fameuses pauses aux airs de repos, tout est encore rudement respecté : port du masque, distanciation sociale, désinfection des mains, tout y est. Mais, une fois arrivée à destination et après quelques heures d’observation, j’ai pu constater que les gestes que nous avons tous globalement assimilé depuis quelque mois, disparaissent à la seconde où nous enfilons nos tongs. 

Le matin, les plages sont quasiment vides. Il n’est pas difficile de respecter les distanciations sociales, que cela soit sur le sable ou dans l’eau. Mais lorsqu’arrive l’après-midi, c’est un tout autre scénario. Il faut tout de même admettre que l’affluence est largement moindre en cette période comparé aux années précédentes, mais le monde est là et… le covid aussi. 

Par conséquent, pour ne mettre en danger ni moi ni les membres de ma famille, avec qui je vis, j’ai décidé d’adapter mon comportement : je me suis résolue d’aller à la plage uniquement le matin. 

Qui dit « été » dit après-midis et soirées en terrasse ! Contrairement à certains restaurants de Paris, les réglementations de tables espacées ou d’une table sur deux, ne sont pas respectées. Et, évidemment, c’est bondé. Je n’y suis plus retournée et j’ai privilégié les apéros à la maison.

Lorsque je suis dans une ville que je ne connais pas, faire les marchés de celles-ci devient ma passion. Il faut admettre qu’il est difficile de respecter les distanciations sociales dans ce genre d’endroits. Mais il est tout de même important de rappeler aux personnes que le port du masque est obligatoire. À tout casser, 1 personne sur 10 en portait un correctement

Le but n’est pas de culpabiliser ces personnes qui tentent, comme moi, de se changer les idées ou d’essayer tant bien que mal d’offrir des vacances à leurs enfants. Le fautif est le même depuis le début : l’État. C’est à l’État, et donc par conséquent, aux municipalités d’adapter des mesures de protections efficaces faces à la situation sanitaire que nous traversons. J’admets que je n’ai pas de suggestion pour les plages hormis, imposer, à nous touristes, de s’étaler au maximum sur les plages. Le but étant d’éviter le plus possible que ces dernières soient bondées. Pourquoi pas également, de serrer la vice auprès des bars et restaurants car ils représentent un risque énorme pour la population : nous sommes obligés, quoi qu’il arrive, d’y être à visages découverts donc pas de protections possibles hormis la distanciation. Enfin, établir un sens de circulation dans les marchés et obliger les touristes à porter leurs masques. 

Je n’ai aucun pouvoir sur ce que les municipalités doivent faire ou non. Mais force est de constater que malgré le nombre de morts qu’a fait le (la) covid, les mesures de protections ne sont pas aussi respectées d’une ville à une autre. 

Faites attention à vous et à votre entourage, si vous partez en vacances, gardez vos réflexes, ils sauveront surement des vies. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s