La seconde guerre mondiale : un jeu cinématographique

La guerre mondiale, bien qu’enseignée à l’école, ne cesse de surprendre et notamment dans le cinéma.

Beaucoup de films sont des adaptations de récit. « HHhH” (Himmler Hirn heißt Heydrich : Le cerveau d’Himmler s’appelle Heydrich), est un film récent, sorti en 2017. C’est une adaptation du livre HHhH (2010) de Laurent Binet. En deux heures nous pouvons voir comment Reinhard Heydrich s’est fait endoctriné dans l’idéologie nazie par sa femme pour devenir le chef de la Gestapo et le bras droit d’Himmler. Il est également l’un des créateurs de la Solution Finale. En parallèle de cette histoire, nous suivons deux résistants de la Bohême-Moravie, le pays qu’occupe Heydrich, qui ont pour mission très risquée de l’assassiner. Certaines scènes sont très poignantes, nous en avons les larmes aux yeux. Oui oui, prévoir des mouchoirs peut être essentiel…

Le film de Polanski, “Le pianiste”, adaptation du livre autobiographique éponyme, est également un chef d’œuvre dans son genre, Écrit originalement par Spilzman en 1946 il fut interdit en Pologne. Ce film retrace l’histoire de ce grand musicien durant la Seconde Guerre Mondiale. On peut voir les débuts du ghetto de Varsovie, les humiliations et répressions faites sur la population par les soldats nazis et également les luttes intérieurs qui ont permis la fin du ghetto. La violence que pouvait commettre les soldats contre les habitants est inimaginable. Dommage que le réalisateur soit loin d’être à la hauteur de son film.

Dans le même style, on y trouve La vie est belle. C’est un livre écrit par Roberto Benigni et Vincenzo Cerami en 1998 et réalisé un an plus tôt en Italie par Benigni. Guido un jeune homme italien juif rencontre l’amour de sa vie et ils auront un petit garçon. Quelques années plus tard, les trois sont envoyés dans un camp de concentration allemand. Guido reste avec son fils et essaye de le protéger de l’horreur qu’ils puissent rencontrer en lui faisant croire à un jeu. Le début du film est joyeux, léger et tout se transforme au drame au fur et à mesure. C’est un film beau et parallèlement cruel de par l’histoire. Encore une fois, c’est l’heure des mouchoirs…

Plusieurs films montrent la vision de l’Eglise sur des sujets problématiques car nous ne l’entendons peu. “Amen.” de Costa-Gavras sortie en 2002 montre comment le Vatican n’a pas agi à propos de la Solution Finale. Un officier SS allemand accompagné d’un jeune jésuite essaye d’entrer en contact avec le pape Pie XII des crimes commis contre les juifs. Plus le temps passe et plus des trains sont envoyés dans ces lieux, alors ils doivent impérativement se dépêcher. On suit le stress que tous les deux éprouvent pour alerter les hautes autorités religieuses. Ce film montre également les injustices très présentes durant cette période.

Le Studio Ghibli a également évoqué ce sujet dans le film d’animation “Le tombeau des lucioles” réalisé par Isao Takahata en 1988. C’est une histoire qui se passe au Japon vers le moment de la capitulation. Deux enfants, un frère et une soeur doivent survivre orphelins dans un bunker inhabité. Seita essaye du mieux qu’il puisse de bien garder sa soeur Setsuko mais vu leur manque de moyen, la faim s’installe. Les dessins par le studio d’animation, la bande-son du compositeur Michio Mamiya nous renvoient de ces émotions incroyables. Nous passons de la beauté des décors à la tristesse de la réalité en peu de temps. Ce film nous montre surtout l’amour et le lien fraternel qui existent entre le frère et la soeur, toujours là pour aider l’autre quand un ne va pas bien.

Cette période d’incompréhension totale a plongé le monde dans l’horreur et la cruauté durant six ans, même bien avant dans certains pays avec les prémices de l’idéologie nazie. Les réalisations cinématographiques servent à raconter plus doucement ce qu’il s’est passé en réalité. Elles aident à garder l’Histoire dans nos mémoires pour ne plus commettre l’irréparable. Ils existent énormément d’autres créations sur ce sujet vu l’immensité des petites histoires qui remplissent la grande Histoire. C’est l’heure d’aller en découvrir un tas…

Portez-vous bien !

Agathe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s