Faisons une pause !

Faisons une pause.

Ces dernières semaines ont pu être éprouvantes pour certain d’entre nous. Entre les manifestations, les violences, la pandémie, il y a de quoi devenir fou.

On ne s’en rend peut-être pas compte, mais qu’on le veuille ou non, les réseaux sociaux ont un véritable impact sur notre moral. Nous ne parlons pas de la perte de confiance en soi face aux photos de personnes belles selon les normes de la société. Nous parlons de l’actualité. Oui, suivre l’actualité peut être éprouvant. Lire articles sur articles, tweets sur tweets, enchaîner vidéos sur vidéos sur ce qu’ils se passent dans le monde n’est pas forcément très sain. Surtout que lorsque nous nous battons pour une cause, chaque choses qu’on verra la concernant, nous la prendrons à coeur. Nous pensons notamment au mouvement Black Lives Matter et les manifestations contre les violences policières.

Cela ne nous fait pas plaisir de nous battre pour revendiquer notre droit à la vie. Encore moins lorsque nous sommes confrontés à des personnes qui justifient leur racisme ou les violences policières en nous récitant (constamment) le casier judiciaire des victimes. Ou encore, voir des journalistes dire en souriant « il avait du cannabis dans sa poche » pour justifier le décès d’un homme noir. Tomber sur des débats concernant le racisme sans les principaux concernés. Avoir des personnes qui vous insultent en messages privés et parce que vous osez défendre ce qui est censé être une normalité.

Tous les exemples que nous venons de citer concernent uniquement la France, commencez à regarder du côté des États-Unis et observez votre moral faire une chute vertigineuse. Cela est évidemment valable pour les autres revendications toutes aussi nobles mais épuisantes. Nous retrouverons le même mécanisme de défense concernant les combats contre l’homophobie, le sexisme ou encore les féminicides.

La frustration, la colère et la tristesse commencent à envahir notre quotidien. Mêler tout cela au stresse de nos vies personnelles et professionnelles et nous avons de grande chance d’obtenir un burn out.

C’est pour cela qu’il est très important de nous couper de tout réseaux sociaux pendant une courte durée. Prenons du recul et du temps pour nous. Soufflons et reposons nos esprits. Imposons nous ces petites pauses surtout en ces périodes plus que tendues. Ne perdons plus notre énergie à expliquer, à débattre car cela met en danger notre santé mentale. Il est très important de se mettre en priorité sur strictement tout. Évadons nous, sortons prendre l’air (avec précaution bien évidemment, n’oublions pas notre masque et notre gel hydroalcoolique), lisons, brodons, faisons du sport, mettre sur papiers notre colère et/ou notre tristesse peut aider énormément. Faire une activité n’est, bien entendu, pas une obligation ! Rester chez soi sans rien faire de particulier peut-être également très bénéfique.

Toute l’équipe de JOLY MÔME tient à adresser son soutien à toutes les personnes qui se battent pour leur droits, leurs revendications mais qui ont l’impression que leur voix ne sont pas entendues. Détrompez-vous, nous vous entendons. Prenons soin de nous, ne nous perdons pas dans nos combats.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s