Mon expérience à SciencesPo Paris

Le concours

Mon expérience à SciencesPo Paris a commencé dès mon inscription pour passer le concours d’admission, en Septembre 2018. Entre peur et excitation, j’ai constitué mon dossier: d’abord les papiers importants, mes bulletins depuis la seconde, et surtout la fameuse lettre de motivation. Celle-ci n’a de « motivation » que le nom: le but est en fait de démontrer en quoi notre passé, nos expériences, nos aspirations et notre personnalité correspond parfaitement aux attentes de SciencesPo Paris. Je vous en parle car ce fut le début de nuits blanches interminables, sciées entre inquiétude et remise en question. Est-ce je peux y arriver ? Est-ce que j’ai le niveau ? Ne suis-je pas trop ambitieuse ? Autant de questions sans réponses qui trottaient 24/24 dans ma tête. J’ai rendu mon dossier en décembre 2018 et j’ai reçu ma dispense d’épreuves écrites en février 2019. (Certains candidats se voient en effet dispensés de cette torture en raison d’un dossier jugé « excellent »). 

À la suite de ce premier écrémage des dossiers et des résultats des épreuves écrites, quelques candidats sont conviés à un oral d’admission. Dernière ligne droite. Sacré à mes yeux, cet oral était ma meilleure carte à jouer, l’opportunité de montrer ma réthorique et, comme je le disais souvent, « faire valoir ma place qui était forcément quelque part ». Il est important de comprendre que le concours d’admission est la première étape dans la vie d’un admis: j’ai rarement autant appris sur moi-même en si peu de temps. J’ai eu des mois pour travailler sur moi, des heures pour saisir mes tours de force et mes faiblesses. Je ne saurai vous dire combien de jours entiers j’ai passé devant mon miroir a apprendre quand regarder les gens au bon moment, comment sourire pour ne pas avoir l’air fausse ou narquoise. Baignée dans cette zone de non-temps du concours, je me suis rendue à mon oral le 14 mai 2019. Il faisait beau, et j’étais dans un tel état de préparation mentale que je me souviens du moindre détail. En sortant d’une demie-heure de questions sur moi, sur mes expériences, sur des faits d’actualités ou historiques (Et même sur mon copain; oui,oui !) Au fond de moi, je le savais: « j’ai gagné la partie. »

Mais derrière cette assurance de façade, l’attente des résultats m’a secoué: je me réveillais plusieurs fois par nuit pour vérifier mes mails. J’ai négligé le bac en parallèle car je ne souhaitais que SciencesPo Paris. J’ai refusé tous mes voeux sur Parcoursup, je n’ai pris aucune issue de secours. (Ne le faites pas, ce n’est pas une bonne idée.) J’ai donc passé un mois en suspens complètement obsédée par cette école que j’ai sur-fantasmé. 

Cours et ambiance

Sans plus de suspens, vous le savez, j’ai été admise sur le Campus de Paris. Après des jours a pleurer la baisse de pression soudaine, fait le tour de la famille pour entendre être félicitée (je déteste ça) et toujours autant de nuits blanches a maintenant penser à Septembre, j’ai passé la porte. 

Ce qui m’a tout de suite frappé, c’est cet esprit un peu familial: tes amis deviennent vite une seconde famille sur laquelle tu dois compter pour ne pas sombrer dans une phase un peu pénible: l’adaptation aux cours une fois l’excitation passée et l’hiver qui arrive. En effet, le niveau demandé est exigeant, et même si nous le voulions et que nous l’attendions, la transition peut se montrer violente. Elle l’a été pour moi: avec tout l’amour que j’ai pour cette école, je crois que mes amis ne comptent plus le nombre de fois où je leur ai dit « sérieux je me casse d’ici, qu’ils aillent se faire voir ! » Ce qui est difficile, c’est d’abord le changement de milieu: malgré une diversité évidente, tu dois trouver ta place dans un milieu nettement favorisé du à l’école où tu es. Tu a beau venir de n’importe où avec n’importe quel moyen, tu deviens forcément favorisé sur le plan scolaire. Tu t’imprègnes de codes, de modes de raisonnement, de comportements. Essentiel à la formation, il faut en être conscient et savoir naviguer entre d’où tu viens et où tu vas. 

SciencesPo est à mon sens une expérience pionnière dans ta vie qui ne peut être bonne que de par le prisme que tu choisis et comment tu l’axes. L’exigence des cours tient dans leur pluridisciplinarité: Il faut être bon partout, et essayer d’exceller dans le plus de domaines possibles. Au Semestre 1, nous n’avons pas de choix sur la base des cours (Hormis les langues). Et cela s’assouplit au fil des semestres pour nous laisser une pleine emprise sur nos domaines d’étude une fois « les bases » admises. Je ne vais pas détailler les cours ici, ça serait trop long mais vous pouvez les retrouver juste là. 

L’expérience extra-scolaire

Étrangement, ce que je retiendrai le plus dans ma vie ce ne sont pas les cours. Non, je me souviendrai surtout de la « bulle » autour: le milieu associatif de SciencesPo Paris est extrêmement riche et il y a forcément une asso pour toi. Beaucoup de conférences et d’événements sont organisés et le BDE est hyper chaud. Et puis, surtout, les amis: comme mentionné plus haut, être à SciencesPo c’est rencontrer des gens qui partagent les mêmes sujets de conversation étranges en soirée (De l’URSS communiste en passant par le débat sur le clivage G-D et même ta passion pour les memes sur Bayrou.)

Pour conclure, je ne regrette rien: de la lettre de motivation de 2018 jusqu’aux partiels de mai 2020. Rien. Je n’ai jamais autant été challengé depuis que je suis dans cette école, et les champs du possible ne cessent de s’ouvrir semaines après semaines. Si vous voulez tenter l’aventure SciencesPo, un conseil: allez-y. Mettez-y toute l’énergie que vous avez, et vous ne regretterez rien. Ni les cafés trop chauds de 5heures du matin, ni les soirées en BU pour un -stupide- galop. Vous en sortirez grandis, fermes sur vos appuis et (je ne suis pas censée vous le dire) avec une résistance à l’alcool qui dépasse les espérances de Gégé du bar PMU du coin. 

Solène.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s