The Midnight Gospel

Malgré ses nombreux aspects négatifs, le confinement m’a permis de faire UNE chose : me mettre à jour dans mes séries. Ayant donc tout terminé, je me lance à la recherche de nouvelles séries à dévorer.

Qu’est-ce que j’aime ? Je tourne beaucoup autour de l’horreur et de la science-fiction. J’aime aussi regarder des dessins animés, ce qui peut paraître contradictoire, je vous l’accorde. Rick et Morty, VERMIN, Tuca & Bertie, Bob’s Burger, Adventure Time ou encore Steven Universe ont tous un point commun : la rapidité avec laquelle je les ai regardé.

C’est donc avec une excitation démesurée que j’ai découvert la nouvelle animation de Netflix :  The Midnight Gospel de Pendleton Ward, le créateur d’Adventure Time, et le comédien Ducan Trussel. 

Clancy Gilroy, le personnage principal, est un « spacecaster » ( « space » + « podcasteur »). Grâce à son simulateur, il voyage dans des mondes parallèles afin d’interviewer tout types de personnage pour son émission. Nous, spectateurs, (donc auditeurs de ces émissions), suivons pendant toute la durée d’un épisode des conversations autour de thématiques spécifiques et existentielles. L’amour, la drogue, la méditation ou encore la mort, tous sont des thèmes abordés par Clancy et ses invités. Tout cela dans des décors haut en couleurs voire même psychédéliques et avec des personnages complètement décalés. 

Chaque épisode est un nouveau voyage, un nouveau sujet, une nouvelle question. Pendant que Clancy et son intervenant discutent, ils se laissent guider sans forcément prêter attention à ce qu’il se passe autour, laissant place à des scènes assez farfelues et parfois gores. Cela peut être assez déroutant pour nous spectateurs, qui essayons de suivre leur conversation tout en étant à la fois déconcentrés par ce qu’il se passe autour.

The Midnight Gospel vous fait littéralement planer sans substances (ce qui est tout de même très….fort) et vous pousse à vous interroger. Il m’est déjà arrivé de rester à regarder le plafond après un épisode et de pousser la réflexion sur le sujet qui était abordé. Je vais être honnête, cette animation n’est pas pour tout les publics. Durant les premières minutes de visionnage, vous vous direz surement « Mais qu’est-ce que c’est que ce machin ? » et c’est tout à fait normal. On est un peu perdu au début, mais il faut s’accrocher pour pouvoir totalement se laisser emporter. Toutefois, je vous assure que cela vaut le détour. Alors, même s’il est d’une complexité exacerbée, laissez-lui une chance, vous ne serez pas déçu !

The Midnight Gospel c’est 8 épisodes d’une vingtaine de minutes chacun. Cette animation peut : vous faire vous remettre en question, vous apporter des réponses, vous aider à débloquer des situations compliquées et même vous faire relativiser certaines situations. The Midnight Gospel est tout simplement un guide de vie qui m’a fait énormément de bien. C’est donc tout naturellement que je vous la conseille car j’en suis sûre, du moins je l’espère, qu’il aura le même effet sur vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s